retour à la page des ressources généalogiques du site de St Germain-près-Herment     



Eglise de Giat entièrement reconstruite en 1874 *

*  "Dictionnaire historique de Puy-de-Dôme" Tardieu


Giat dans le Puy de Dôme , est une commune située à 9,5 km d'Herment.
(voir la situation de Giat sur une carte IGN)

1909  habitants en 1793 ,
2092 hab. en 1896
1152 hab. en 1982
932 hab. en 2006
données Cassini
 

On compte actuellement 22 foires par an à Giat , mais déjà en 1359,
la ville organisait des foires célèbres dans toute la région.*
De nombreux échanges commerciaux et donc familiaux existaient
avec toutes les communes voisines.
 

 

Relevés BMS de GIAT  (lacunes possibles)
mise à jour mars 2013
 
Personnes mentionnées dans les registres les plus anciens
de 1570-1573 , 1577-1578 , 1599-1603 , 1605-1606

A à C   ;   D à L   ;   M à V

Baptêmes  
1669-79 & 1690-
1721 &1729-1792 
Mariages
1669-79 & 1690-1792 

 

Sépultures
1669-79 &1690-
1721 &1729-1792   


Les mariages de Giat de 1790 à 1830  
  Les publications de mariages de 1797 à 1805
 


Notaire Alleyrat à Fernoël puis à Giat

Toutes les minutes depuis 1663    

Relevés des contrats de mariages de 1663 à 1735       
 

Les photos d'actes des registres qui ne sont pas en ligne sur le site des Ad63 sont disponibles sur simple demande
stgermainph@yahoo.fr
 

Les petites histoires de Giat au fil des registres

L'étude des registres paroissiaux nous renseigne parfois sur des faits historiques ou sur des particularités démographiques à Giat
D'autres petites histoires des registres sur le site des actes et mentions insolites des registres paroissiaux
 

La Famine de 1693-1694 à Giat
Suite à des hivers froids et des étés pluvieux, les récoltes de 1692 et 1693 furent catastrophiques dans toute la France , créant une terrible famine dont le pays ne sortira qu'après la bonne récolte de l'été 1694.  Durant l'année 1694, on estime que 2 millions de personnes moururent sur une population de 22 millions.
 

L'étude des registres paroissiaux de la commune de Giat (Puy de Dôme)
illustre bien la tragédie qui se déroulait à cette époque . Ainsi ,

en 1690 on compte 21 décès
en 1691 : 20
en 1692 : 36
en 1693 : 43
en 1694 : 68
en 1695 : 29

La mortalité en 1694 concerne principalement les adultes et les personnes âgées puisque sur les 55 décès mentionnant "l'âge du défunt , 30 personnes ont plus de 50 ans,
et la moyenne d'âge de toutes les victimes est de 45 ans .

Pour plus d'illustrations de cet évènement VOIR
 

 
Le mystère des jumeaux de Giat

La moyenne des naissances de jumeaux au 18e siècle n'a pas été calculée, mais leur fréquence élevée certaines années peut étonner .

Y avait-il un facteur environnemental ou génétique provoquant ces naissances multiples ?

Voici quelques exemples :
 

Année Naissances totales Naissances gemellaires
1743 62 4  (en février, mars, avril et mai)
1744 45 1
1746 47 2
1748 53 1
1749 53 2
1750 45 1
1754 48 1
1755 41 2
1759 46 4  ( 2 en janvier et 2 en février)
1760 51 3 (en janvier, mars et mai )

 

 
Des jumeaux à 10 h d'intervalle 

En 1705, Antoinette Berger fille de Pierre et Claude Chalamet nait vers 5 h. du matin,
son frère Jean nait la veille vers 19 h.

"Aujourd'hui vinghuittiesme decembre mil sept cent cinq
a esté baptisée antoinette berger (  ) nee
le meme jour sur les cinq heures du matin (  ) "

"Aujourd'hui vinghuittiesme decembre mil sept cent cinq
a esté baptisée jean bergier (  ) naquit le vingt sept
dudit mois entour sept heures du soir (  ) "

Ad63-Giat BMS 1570-1721. Vue 184

 

 

Le curé les croyait mariés ! 1730

Quand Charles Biaud et Jeanne Boisumeaux
avouent ne pas être mariés alors qu'ils vivent ensembles depuis 1729, date de leur arrivée à Giat,
que la dite Jeanne " s'etant trouvée fort avancée dans la grossesse",
le curé décide de les unir religieusement "pour éviter de plus grand accidens" .
"Les parties étant fort repententes de leurs crimes "
 

"charles biaud fils a feu jean et a jeanne debaumet natif de st jean dangel
 et jeanne boisumeaux fille a feu jean et a caterine girard de st pierre du chemin etant venus dans ma
paroisse le 27 avril 1729 je les ai reçu en qualité de mettre décole metant
rendu certain de leur capacité dans la persuasion ou jetois avec tous mes
paroissiens quils etoint maries ensemble ; cependant un an apres ayant
été avertis par eux meme quils ne letoint poin et jeanne boisumeaux setant
trouvée fort avancée dans sa grossesse pour éviter de plus grand accidens
d'ailleur les parties etant fort repententes de leurs crimes je leur ay donne
la benediction nuptiale en presense et par le conseil de mettre michel redon
balli de giat et de messire annet bessede prettre et curé de st alvard
le premier may 1730 apres leurs avoir fait jurer quil navoit aucun enpe
chement canonique ni civil et le public dailleurs croyant quils etoint mari
et femme .les dittes parties ont signé enquis ."
 

Ad63-Giat Registres de la mairie

 

 
2 exceptions aux prénoms de baptisés

L'enfant baptisé portait le prénom de la marraine ou du parrain ce qui explique l'usage important de certains prénoms dans un village. Nous trouvons cependant des exceptions à cette attribution des prénoms.

A Giat le 9 août 1765 , une fille Bousquet est baptisée : "on a voulu la faire appeler amable quoyque la marraine s'appelle marie ".
Dans la cas présent, la fille porte le nom de son parrain puisqu'Amable était aussi bien féminin que masculin.
Et le 24 novembre 1696.Marie Delaporte est baptisée et le curé précise que "le nom de marie luy ayant este imposé par devotion" .

 

 

 

Deux dates de naissance pour Marguerite Baumet

Sans grande conséquence pour Marguerite Baumet et ses descendants ,
elle nait dans un premier acte le 20 juin 1716 , et sur la même page de registre
mais dans une autre mention , elle nait le 21 juin !

 

 

Décédé pendant la messe de minuit

A Giat, le 25 décembre 1693, Michelle Barrier décède
"pendant que la messe de minuit se disait " !